L’Atelier-Musée du chapeau s’est toujours attaché à la conservation active des savoir-faire.

Le développement de l’atelier de production intégré au musée s’inscrit dans cette démarche de conservation active portée par le musée lui-même. Dès 1998, un an après la fermeture de la dernière usine de chapellerie, un jeune chapelier-modiste, spécialement recruté, s’est formé aux techniques de mise en forme du feutre grâce à l’intervention d’anciens chapeliers. Cette embauche s’est faite dans une double optique : la valorisation des savoir-faire par la production de chapeaux et la sauvegarde des gestes et des tours de main par la pratique. En 2003, l’atelier a été complété de dix anciennes machines de chapellerie. Six étapes du processus de fabrication de chapeaux ont ainsi été sauvées, des finitions au garnissage. Depuis début 2015, Isabelle Grange exerce cette fonction après avoir suivi les stages du centre de formation de l’Atelier-Musée ainsi que les conseils avisés des derniers chapeliers chazellois.

Les chapeaux produits sont vendus à la boutique de l’Atelier-Musée. Deux collections, automne-hiver et printemps-été, sont réalisées, pour les femmes, les hommes et les enfants. Celle de la saison d’hiver donne lieu à la réalisation d’un défilé au sein du musée, comme un symbole fort de continuité dans la fabrication des chapeaux chazellois.