Carole Pervier, modiste, installée à Saoû en Drôme

Le Chapeau, pour Carole, c’est d’abord une véritable passion : « je porte le chapeau depuis 20 ans » précise-t-elle. Après une dizaine d’années à évoluer dans les métiers de la gestion en entreprise, elle décide de changer de vie ; nouveau lieu : le village de Saoû dans la Drôme, nouveau métier : modiste. Pourquoi ce choix ? Ce nouveau départ a été mûrement réfléchi en accord avec son mari et sa famille. Carole explique : « après dix ans de travail intellectuel, j’ai souhaité me reconvertir dans un travail manuel. Le métier de modiste permet à la fois d’allier ce souhait avec ma passion du chapeau ». Elle décide de se lancer, de fabriquer quelques pièces. Les six premiers mois, elle « bidouille », mais vend ses premiers chapeaux. Elle souhaite se former pour apprendre le métier. Elle découvre que l’Atelier-Musée dispense des stages en mode-chapellerie et s’inscrit à un module pour apprendre à faire des chapeaux en paille. Cette double expérience la conforte dans son choix de reconversion.

Carole s’engage alors dans un véritable plan de formation avec le Centre de l’Atelier-Musée et va suivre les stages, animés par Claudie Linchet, de patronage coupé-cousu, moulage feutre, turban, initiation au feutrage de la laine, cuir, …. « Chaque thème est toujours très pratique. Il nous apporte la technique, les bases du métier, mais aussi des astuces que l’on s’approprie et que l’on pourra réutiliser avec d’autres matériaux. C’est un véritable apprentissage professionnel où l’on apprend en fabriquant. Ces journées sont aussi des moments privilégiés d’échanges et de partage d’expériences avec les autres stagiaires » ajoute Carole.

Carole a réalisé son rêve en créant « La Forêt des Chapeaux ». Elle s’est installée à son compte et a ouvert son atelier-boutique à Saoû. Elle vend ce qu’elle produit. Il s’agit de pièces uniques, en tissu, feutre, paille ou cuir spécialement réalisées pour chaque personne. Les clients viennent directement à son atelier et elle se déplace sur quelques salons. Les commandes s’effectuent aussi par internet : elle a créé son site internet www.laforetdeschapeaux.com et propose un miroir aux chapeaux, un espace dédié pour l’essayage en ligne d’une sélection de formes… pour s’habituer à se voir autrement… avant d’oser porter un chapeau !

Aujourd’hui, Carole est confiante dans l’avenir : « Tous les signaux sont positifs ! Mais il faut être toujours très professionnel. Etre modiste aujourd’hui, c’est être un véritable chef d’entreprise avec des compétences multiples dans la création et la technique du chapeau, bien sûr, mais aussi la gestion, le commerce … ».

Carole est membre de l'Association des Créateurs et Fabricants de chapeaux.